PCH Handicap psychique


La prestation de compensation du handicap (PCH) est une aide financière qui permet de prendre en charge les besoins liés au handicap psychique ou mental. Depuis le 1er janvier 2023, les conditions d’accès à la PCH et à la PCH aide humaine ont été élargies. Ceci pour mieux répondre aux besoins des personnes atteintes d’une altération de fonction psychique, mentale, cognitive ou avec des troubles du neurodéveloppement (TND).

Les bénéficiaires de la PCH aide humaine en cas de troubles mentaux ou d’handicap psychique et cognitif

Les demandeurs de la prestation de compensation doivent répondre à des critères strictes pour en bénéficier. Les usagers doivent avoir une altération de fonction mentale, psychique, cognitive ou un TND qui entraîne des difficultés pour réaliser certaines activités de la vie quotidienne. C’est à ce titre principalement qu’ils doivent avoir besoin d’une aide humaine pour les accompagner dans leurs activités.

Aussi, les bénéficiaires doivent être de nationalité française ou étrangère avec un titre de séjour valide et résider de façon stable et régulière en France. Un critère d’âge aussi existe pour percevoir la PCH pour un handicap psychique. A savoir moins de 60 ans !

L’aide humaine de la PCH pourra alors couvrir plusieurs domaines d’activités. Tels que les actes essentiels de la vie (se laver, s’habiller, se nourrir…). Mais aussi les activités domestiques et de la vie courante et les activités de la vie sociale et relationnelle.

Depuis le 1er janvier 2023, un nouveau domaine d’activité a été ajouté. Il s’agit du soutien à l’autonomie. Cette aide vise à vous soutenir ou vous accompagner dans vos difficultés liées à des activités comme :

  • planifier, organiser et gérer votre temps d’activités
  • effectuer des tâches multiples de la vie quotidienne, comme entretenir votre logement ou vous rendre à un rendez-vous médical
  • ou encore traiter les informations sensorielles (difficulté à identifier une douleur, difficulté à évoluer dans certains environnements…)

Temps d’aide humaine attribuable au titre du soutien à l’autonomie

Le temps d’aide humaine pour le soutien à l’autonomie peut atteindre jusqu’à 3 heures par jour. Il est attribué sous forme de crédit temps. Et peut être capitalisé sur une durée de douze mois.
L’appréciation du temps d’aide prend en compte la situation de la personne. Il est quantifié sur une base quotidienne. Toutefois, pour être pris en compte au titre de l’élément PCH aide humaine, ce besoin de soutien à l’autonomie doit être durable ou survenir fréquemment.

Plus concrètement, le soutien à l’autonomie consiste à vous accompagner dans la réalisation de vos activités. Sans néanmoins les réaliser complètement à votre place. Notamment s’agissant des activités ménagères.

Comment faire votre demande de PCH aide humaine ?

Pour toute demande d’accompagnement liée au handicap, vous devez faire un dossier à la Maison départementale des personnes handicapées. Cela en utilisant le formulaire Cerfa n° 15692*01. Ce document est disponible au sein de votre MDPH ou directement sur internet. Voir la page Télécharger mon dossier MDPH.

Dans le cas spécifique d’une demande de PCH pour un handicap psychique et cognitif ou un TND, veillez à indiquer précisément les activités sur lesquelles vous avez besoin d’un accompagnement. Ceci dans la partie vie quotidienne (partie B : expression de vos besoins et attentes et la partie F : aidant familial).

Suite au dépôt et à l’évaluation de votre demande, la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) évaluera vos besoins et vous attribuera la PCH aide humaine si vous remplissez les conditions.

Toutefois, c’est le Conseil Départemental de votre lieu de résidence qui verse la PCH aide humaine sur votre compte bancaire.

A noter : il n’est pas toujours nécessaire de justifier l’utilisation de l’aide humaine en envoyant les factures d’aide à domicile. Cependant il est nécessaire de les conserver dans le cas d’un éventuel contrôle par le Conseil Départemental.